Si on vous décrit…

  • une classe de Terminale S de 12 élèves…
  • où le programme est terminé un mois avant le bac, pour faire place à des révisions intensives…
  • où il y a eu 0 (zéro) jour de grève durant l’année scolaire 2007-2008…

On peut ajouter que le lycée :

  • accueille des élèves en internat,
  • n’est pas fréquenté par plus de 400 élèves,
  • est spacieux et bien équipé,
  • est situé à la campagne, loin des tentations.

Votre première réaction sera de dire “Ce n’est pas dans le public, c’est dans le privé !”.

Vous avez tout faux !

Il s’agit bien d’un établissement public, qui n’est pas géré par l’Éducation Nationale, mais par l’Enseignement Public Agricole.

L’Enseignement Public Agricole, méconnu, est géré par le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche, et non par l’Éducation Nationale.

Les enseignants sont rattachés au Ministère de l’Agriculture; ils sont recrutés par voie de concours tout à fait similaires aux concours de l’Éducation Nationale.

L’enseignement qui y est dispensé est bien sûr axé sur les métiers liés à l’agriculture au sens très large. Ainsi, un lycée agricole “type” va préparer à des diplômes professionnels (CAP, BEP, BP, Bac Pro,…), technologiques (bacs technologiques agricoles STA, l’équivalent des bacs STI, STG,…), voire supérieurs (BTS agricoles).

Mais la plupart préparent également à un bac général : le bac S !

Les seules différences avec les classes de S des lycées dépendant de l’Éducation Nationale sont :

  • un programme de SVT légèrement différent,
  • la spécialité ATC (Agronomie-Territoire-Citoyenneté), obligatoire et imposée dès la classe de première,
  • des classes de Terminale S ne comportant généralement que (très) peu d’élèves,
  • un corps professoral ne dépendant pas de l’Éducation Nationale et de ses nombreux et réguliers soubresauts.

Le tableau présenté ci-dessus peut sembler flatteur. Bien sûr, on pourra trouver de mauvais profs dans l’Enseignement Public Agricole, on pourra également trouver des établissements moins bien gérés que d’autres !

Mais il est vrai que cet “autre” enseignement public très discret, peut-être trop discret, a beaucoup d’atouts pour séduire.

Toutes les informations sur nouvelle fenêtreEducagri.

Ces autres billets pourraient vous intéresser :

Vous avez apprécié ce billet ?
Abonnez-vous au flux RSS des billets, ou recevez une notification par e-mail (ni spam, ni pub) dès qu'un nouveau billet est posté.
Vous pouvez également vous abonner au flux RSS des commentaires, ou aux commentaires par e-mail (un email par jour au maximum, ni spam ni pub).
Et si la lecture de ce billet vous inspire des réflexions, n'hésitez pas à laisser un commentaire.
Merci de votre intérêt pour mon blog !

Partagez ce billet, ou enregistrez-le dans vos favoris en ligne :
  • Envoyer à un ami !
  • Facebook
  • Tapemoi
  • Visitezmonsite
  • Blogonet
  • Scoopad
  • Viadeo
  • SpotRank
  • del.icio.us
  • Yoolink
  • MisterWong Fr
  • Kreuzz