Prenons nouvelle fenêtrecet organisme de soutien scolaire, qui a au moins le mérite d’annoncer la couleur :

Vous saisissez vos données personnelles
Vous indiquez quelles disciplines vous souhaitez enseigner

Une fois ces formalités remplies vous serez inscrit(e) dans nos fichiers et nous vous contacterons (par téléphone ou par mail) dès qu’une demande de cours correspondant à votre profil nous parviendra.

En clair, on s’inscrit comme prof de ce que l’on veut, et hop, l’organisme vous propose des élèves !

Ne croyez pas qu’il s’agit d’un cas isolé ! Beaucoup d’organismes ne rencontrent pas les intervenants potentiels qu’ils vont ensuite proposer comme “rigoureusement sélectionnés pour leurs qualités pédagogiques”, et ne procèdent à aucune vérification.

Bien sûr, certains organismes sont (un peu) plus sérieux, et rencontrent l’intervenant potentiel.

Mais il peut s’agir d’une simple formalité, voyez par exemple nouvelle fenêtrece fil de discussion !

Que penser de tout ceci ?

Nous vivons dans un monde libre, régi par les lois de l’offre et de la demande; les parents doivent être très vigilants, et se renseigner soigneusement.

Vous pouvez également consulter ce billet Organismes de soutien scolaire : encore un recrutement qui manque de sérieux… où je montre comment, en inventant de toutes pièces des diplômes et des références, un organisme de soutien scolaire m’a proposé des missions…

Et pourquoi pas regarder des extraits en vidéo de l’émission de Canal + nouvelle fenêtreFaites passer l’info consacrée au soutien scolaire où par exemple une journaliste se fait recruter grâce à un faux CV par Profadom (filiale des cours Legendre).

Ces autres billets pourraient vous intéresser :

Vous avez apprécié ce billet ?
Abonnez-vous au flux RSS des billets, ou recevez une notification par e-mail (ni spam, ni pub) dès qu'un nouveau billet est posté.
Vous pouvez également vous abonner au flux RSS des commentaires, ou aux commentaires par e-mail (un email par jour au maximum, ni spam ni pub).
Et si la lecture de ce billet vous inspire des réflexions, n'hésitez pas à laisser un commentaire.
Merci de votre intérêt pour mon blog !

Partagez ce billet, ou enregistrez-le dans vos favoris en ligne :
  • Envoyer à un ami !
  • Facebook
  • Tapemoi
  • Visitezmonsite
  • Blogonet
  • Scoopad
  • Viadeo
  • SpotRank
  • del.icio.us
  • Yoolink
  • MisterWong Fr
  • Kreuzz

8 Réponses à “Nos enseignants sont rigoureusement sélectionnés, tu parles…”
Vos réflexions sont les bienvenues !

  1. Huyghe a écrit le 3 février, 2009 à 19:40

    Bonjour,
    en qualité de professeur à domicile, j’ai regardé avec horreur ce reportage qui dévalorise les professeurs particuliers. A 50 ans, avec 27 ans de travail à tout niveau, dans le privé,collége jusqu’au BTS, j’estime donner des cours dignes de ce nom en respectant les programmes que je connais trés bien en langues et par mon expérience de mére de famille nombreuse.
    Le reportage nous montre des profs incompétents et c’est nous rouler dans la boue en nous ridiculisant à souhait.J’ai travaillé por Complétude pour Legendre, à temps plein parfois et je n’ai jamais eu de félicitations de ces organismes pour lesquels j’ai pourtant fait le meilleur.
    J’ai reçu la fameuse circulaire du fils Legendre pour démentir ce reportage, mais je peux vous affirmer que:
    - les profs sont recrutés n’importe comment (même pas de diplômes requis: ex:à Lille chez Legendre, une femme prof de droit a été embauchée pou donner des cours d’anglais, d’espagnol, d’italien, de méthodologie, de mathématiques parce que la pseudo”conseillère pédagogique” n’avait trouvé personne d’autre en urgence.
    - chez Complétude ce n’est pas mieux: il m’est arrivé de donner des cours d’anglais pur en svt, maths et physique pour un élève bilingue pour 10,50 euros de l’heure sans frais de déplacement remboursés(chez Legendre non plus d’ailleurs).
    Il faut bien se rendre compte que ces boîtes ne sont que des boîtes à fric, que les conseillers ne sont que des commerciaux, qi’ils n’ont aucune pédagogie, qu’ils n’y connaissent rien.
    Aujourd’hui, j’ai décidé de ne plus me vendre à ces truands,je suis au chômage, mais je ne peux même pas demander à ces organismes les fameuses fiches assedics car ce sont les familles qui sont considérées employeurs et non pas les fameux Legendre et Complétude.

  2. Mickael a écrit le 4 février, 2009 à 17:29

    Ca s’appelle même un délit de marchandage et c’est illégal!
    Je viens de voir que ces “bouchers” placent des pubs dans des supports vus par des millions de gens, pour des sommes faramineuses: 5000 € le format A5!

    Ils ne me font pas peur, même rire en fait!

  3. Alex a écrit le 16 avril, 2009 à 0:36

    Et pourtant certains recruteurs dans ces organismes essaient de faire un travail sérieux et efficace…
    j’ai moi même refusé des personnes titulaires d’une maîtrise en Anglais car leur niveau, bien qu’elles furent en plein préparation du capes, n’était pas satisfaisant… ou encore des “matheux” très diplomés mais absolument incapables de pédagogie… ou bien même des germanistes à qui c’est finalement moi qui ai fait un cours sur l’oeuvre de Goethe!
    Il serait bon de mettre fin aux amalgames, tous les organismes n’emploient pas de simples commerciaux ou télévendeurs…

    Alex

  4. Didier Kropp a écrit le 16 avril, 2009 à 6:51

    @ Alex

    Certes, ni tous les organismes ni tous les recruteurs ne sont pas à mettre dans le même sac.

    Les dérives dans le recrutement ont souvent lieu lorsque l’organisme n’a personne de disponible, alors que la famille a payé d’avance un forfait d’heures.

    Pour ne pas perdre le client, l’organisme va avoir tendance à envoyer n’importe qui pour enseigner n’importe quoi… et c’est d’autant plus vrai lorsque le “conseiller pédagogique” est payé à la commission.

    Bis repetita placent, ce n’est pas le cas de tous les acteurs du soutien scolaire :wink:

  5. Mickael the best personal teacher! a écrit le 3 mars, 2011 à 18:13

    Merci pour la pub.
    Mr. Kropp, on peut passer la balayette?

  6. Didier Kropp a écrit le 3 mars, 2011 à 20:00

    @ Mickael

    Je n’avais pas fait gaffe, merci.

  7. Amelie-bac-français a écrit le 15 janvier, 2012 à 18:57

    Pour avoir également travaillé dans le passé pour plusieurs organismes privés de cours particuliers, je confirme que le recrutement était fait à la va-vite. On peut du coup trouver dans ces organismes de bons profs et de très mauvais. C’est la loterie pour les parents qui passent par ces intermédiaires! Par ailleurs, la rémunération est faible et donc peu motivante pour les étudiants et profs qui donnent des cours pas ce biais, ce qui ne les encourage pas à fournir un travail de qualité…

  8. Les sites de mises en relation parents/professionnels - adomCours | adomCours a écrit le 3 juillet, 2014 à 11:33

    [...] 3-aperçu de certains organismes de soutien scolaire en 2008,   et 3 ans après  [...]

Les commentaires sont clos.